Quoi savoir en session Piste

GT Prestiges 83, un club de passionnés Forums Contenu restreint Quoi savoir en session Piste

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #1234
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Hello la team GTP83…

    Un nouveau topic pour faire un point sur les BestPratrice lors des journées pistes… :bye:
    Certains sont à jour sur le sujet (n’hésitez pas a rajouté des points si j’en oublis, :mail: )
    pour d’autres cela sera juste une piqure de rappelle.

    et pour ceux qui découvre, cela évitera des soucis et permettra de profiter pleinement de ce moment. :good:

    #1235
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Aller on commence par la préparation de votre auto.

    Les pneus

    surement un point les plus important quand on va sur piste…
    – ils doivent être en bon état.. cela parait logique mais aller sur piste finir des pneus, c’est le risque de les finir sur piste…
    si vous avez prévu de rentré par la route sans mettre la caisse sur une remorque… évitez de finir vos pneus sur piste même si c’est tentant ;-)

    – la pression : elle sera vite trop importante si on ne prévoit rien de particulier, en effet en 5mn de piste ils vont chauffer et prendre 500gr… cela impliquera une perte d’adhérence asses important :negative:
    Donc le mieux si vous avez plusieurs sessions dans la journée et de sortir au bout de 2/3 tours et baisser la pression de 500gr sur les 4 roues…
    si ce n’est pas possible ou si vous n’avez qu’une session et que vous voulez profiter à fond de votre temps… baissez de 500gr avant d’aller en piste et prenez le temps de chauffer vos pneus avant l’attaque. ;-)

    Évidement, penser a refaire le plein d’air avant de partir du circuit :unsure: , un mini compresseur peut être utile.

    attention à votre conduite… on peut ruiné un pneu dans la journée… donc il est préférable d’enrouler et de ne pas chercher le chrono. d’ailleurs un chrono c’est rarement en bouffant du pneus… mais ça c’est pas évident à faire.

    Certaines marques de pneus tiennent mieux que d’autres :

    – Michelin : PS4S / Cup 2
    – Pirelli : Pzero

    et d’autres sont connues pour fondre comme les bridge qui se désintègrent avec la chaleur. :wacko:

    #1236
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Les Freins :

    – évidement et comme pour les pneus, il vous faut des freins en bon état : plaquette avec de la marge et disque aussi…
    la consommation est également importante sur piste quand vous commencer a chercher l’amélioration du chrono..

    – le voilage de disque : là si vous faite pas gaffe et que vous êtes en mode j’améliore mon chrono… c’est un risque qui vous guète :cry: et le prix de disque plaquette pour nos joujoux peut vitre piquer salement, entre 1 000 pour certain box et lotus, a 3 000 pour de la 911 et 10 000€ si on a des ceramiques :cry:
    Mais pas d’inquiétudes… il y a des méthodes pour limité le risque :

    1. chauffer vos disques… genre je ne tappe pas mon premier gros freinage comme un goret dés la fin de la première grosse ligne ligne droite… :whistle:   Profitez de vos 2/3 premiers tours pour les chauffer et monter la température en douceur..
    2. faites les refroidir en douceur…. cela passera par des tours de refroidissement en fin de session (2 tours et un mini)… ce n’est pas en sortant de la piste qu’on les refroidis correctement en garant l’auto… le but est que la température baisse progressivement et pas rapidement. :mail: cela evite les déformations inégale du disque…
      pour la plus part d’entre  nous, des écopes de refroidissement des freins sont présentent d’origine… elles participeront d’autant plus à la baisse de température sur les derniers tours de votre session.
    3. S’il y a des flaques d’eau :wacko: sur piste ou en dehors…. évitez les absolument :whistle: , pas besoins de vous faire un dessin

    Il se peut que vous perdiez en puissance de freinage a force de freiné, nos caisses au beau être des GT ou super car… cela peut arrivé… pas d’inquiétudes, c’est souvent le liquide de frein trop chaud qui en est la cause… le repos de la voiture après la session permettra de tour remettre en place.

    pour finir, vous risque d’entendre vos freins faire du bruit dégueulasse de couinnement apres vos sessions pistes…

    une utilisation route devrait refaire venir cela a la norme… faut faire de la sortie route GTP83 par la suite :yes: :-)

     

    #1237
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    l’essence :

    Bah n’oubliez pas de faire le plein avant… on consomme énormément en piste… vous viderez surement un réservoir en journée piste. :unsure: … bien qu’il y ai des pompes pas loin des circuits et des fois dedans… le prix au litre peut être démentiel. et je ne parle pas du temps de perdu pour aller faire le plein… Bref anticipez. :bye:

    pour les 911… avoir le plein permettra aussi d’éviter les sous virages (plus de poids a l’avant, nez plus encré dans la piste).

    Pour la petite histoire, en course, les équipes de 911 ne roulait quasi toujours qu’avec le plein… à l’inverse des autres équipe qui mettaient le minimum d’essence pour limité le poids…

    #1238
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Les Cabriolets et roadsters…

    Certains ont des GT ouvertes… et sur piste il est interdit de rouler ouvert… sauf si vous avez un arceau (ce qui n’est pas le cas, pour le moment, des membres du club, on en trouve sur les “Cat” et certaines Mx5 préparées)..
    Donc on roule capote fermée. après rouler a 200 capote ouverte :wacko: … c’est franchement pas agréable….

    Pour la plus part de nos autos “moderne”, des arceaux de sécurité actif ou passif sont présent…
    Sans… il est rarement autoriser de rouler sur piste… donc pour ceux qui ont de vieille cab… renseignez vous au prés de l’organisateur de l’évènement (pas le bureau GTP83, hein mais celui qui organise la journée piste).

    #1239
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Y a surement plus a dire pour la partie auto… notamment sur le niveau sonore.. :unsure:   ou j’ai zappé des parties…
    Dans ce cas n’hésitez pas à compléter ce topic

    Comportement sur piste

    Passons maintenant sur le comportement en piste :yes:

    Y a des règles de bons comportements qui existent… elles ne sont pas écrites pour autant, mais implique le savoir vivre sur piste :bye: .

    la sortie de stand s’effectue en vérifiant ce qui arrive derrière vous. vous éviter de rentrer sur la piste en modulant votre vitesse, dans le cas de plusieurs dépassement simultanée (cela arrive souvent sur la ligne droite des stands).. en effet les autres conducteurs prendront forcément de la place sur la piste et à leur vitesse, un écart ne sera pas aisé et sans risque…

    vous devrez également rester du coté de la voie d’entrée en piste pour laisser la place au voiture arrivant en plein vitesse de la ligne droite des stands…

    pour finir, prenez de la vitesse rapidement (dans la limite de faire chauffer votre auto correctement)… on n’est pas la pour enfilé des perles… et faire de la balade sur la piste… on ne joue pas non plus la maison sur les chrono… bref accélération franche et reste sur le cote de la piste… puis prenez la trajectoire si vous en avez la place avec les autres pistards.

    #1240
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    la rentré dans les stands… ou sortir vers l’extérieur de la piste (fin de session)

    on n’est pas comme de sale enfants a rouler comme des cons partout…

    Votre session est terminée, ce n’est plus le moment de rouler fort… baissez votre vitesse pour rouler sans risque…

    Votre session n’est pas terminée… mais vous devez sortir… alors préparez votre sortie à l’avance… ne traverser pas la piste au dernier moment pour prendre la voie des stands… vous serez à basse vitesse et ceux de derrière à haute vitesse… cela peut faire mal… informez aussi les autres usager, on a des clignotants c’est pas pour rien…

    L’organisation prévient en général de la fin de session avec les signaux lumineux… ou drapeaux…
    il vous reste en général le tour a finir et rentré… c’est tentant de vouloir refaire un tour… :yes: ….. genre j’ai rien vu :unsure: … c’est mal vue… donc dés que vous avez l’info de fin de session… profitez de ce moment pour ralentir et faire bien refroidir l’auto…  Certain mettent les warnings a ce moment pour avertir aux autres la fin de session mais aussi qu’ils ralentissent….

    #1241
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Les dépassements sur circuit

    Ils ne sont pas les mêmes que sur route ouverte. Il est possible de dépasser par la gauche ou la droite. Selon le type de track-day, il est primordial d’assister au briefing et de lire la fiche de consignes. Parfois, les consignes varient : pas de dépassement en virage, pas de dépassement par la droite… Le plus important est de garder sa propre trajectoire. C’est au plus rapide de trouver la solution pour dépasser.

    Mais attention, c’est comme quand vous être au ski, c’est pas parce qu’on est devant qu’on doit faire n’importe quoi…
    Vous avez due tous au moins une fois maudire un skieur démarrer devant vous sans regarder…

    Sur piste c’est pareil, si vous êtes plus lent, mettez vous hors trajectoire… mais n’ayez pas peur des autres, en changement brusquement de voie non plus… on est dans le bon sens commun.

    Qui dit dépassement dit freinage…
    le plus simple est bien de doubler une voiture moins puissante en début de ligne droite…
    mais la plus part du temps cela sera plutôt au freinage… C’est là ou la différence entre les différents conducteurs est la plus grande…
    Alors attention quand vous dépassez par l’intérieur de la trajectoire de ne pas sur-estimer votre point de freinage… car cela finit par un tout droit… et si la voiture que vous dépassez ne vous voit pas (on n’est pas tous des habitués sur piste)… bah elle prendra le virage… cela s’appelle se faire couper en 2. :unsure:
    Évidement lors des arrivées au freinages avant une courbe… regarder vos rétros… si vous voyez qu’on essais de doubler… Anticipez :

    – vous êtes débutant… laissez le passer, la plupart du temps vous avez encore de la marge au freinage… donc facilité le dépassement… vous serez plus tranquille dans le virage, qu’avoir un zozo le couteau entre les dents à coté ou derrière vous..

    – vous n’êtes pas débutant, et vous n’avez pas a faciliter le dépassement… comme dit plus haut c’est à celui de derrière de gérer… mais soyez attentif tout de même… il est parfois préférable de se préparer à partir tout droit en dehors de la piste pour éviter de se faire couper en 2…

    Ce dernier point est un peu alarmiste, mais il est important de l’avoir en tête.. c’est rare mais cela peut vous éviter un accident…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par Didier HuetDidier Huet.
    #1242
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    En cas de sortie de piste

    un sujet souvent mal connu, surtout que la plus part du temps personne n’écoutent le briefing…

    Vous êtes sortie de la piste et dans les graviers ou la terre…
    Votre premier reflexe si pas de bobo sera de sortir de la voiture pour voir les dommages… c’est naturel.. mais c’est dangereux… en effet vous ne serez plus protégé par la carrosserie si un autre pistard se sort.. ce qui arrive plus souvent qu’on ne le crois… on peut l’expliquer simplement : vous êtes sortie car vous avez glissez sur un flaque d’huile… derrière vous cela sera pareil.. ou encore vous êtes bien visible de ceux derrière vous et le regarde conditionne la trajectoire… ceux qui resteront bloquer sur vous (les débutants, pourront se mettre au tas bêtement et sur vous…)

    Bref rester dans l’auto si vous ne pouvez pas reprendre la piste avec elle… et attendez les officiels qui viendront avec la dépanneuse ou avec un engin qui vous sortira des graviers/terre/pelouse.

    cas particulier : le feux… la on est dans le drame, mais soyez prêt a sortir de la caisse tout en ayant regarder la piste… et mettez vous derrière les barrière de sécurités.

    Vous avez fait un tête a queue et vous êtes plus ou moins sur la piste :
    attention aux autres… et ne couper par la route pour vous remettre dans le sens de la piste… sans être sure de ne déranger personne… anticiper si vous aurez besoins d’une marche arrière…

    Vous êtes sortie de la piste manger un peu les gravier… mais vous avez moyens de revenir en piste…

    attention a ne pas ramener trop de gravier sur piste… pour les autres cela sera casse gueule donc evitez d’être dans la trajectoire et sortez de la piste dés que possible pour aller nettoyer la caisse des graviers.
    evidement quand vous revenez sur piste, vous regardez si vous en avez la place.. :good:

     

     

    #1245
    Jeff VERITEJeff VERITE
    Participant

    Faites vous plaisir :yes:

    Pas mal de sujets traités ci dessus… certains pas fun et qui peuvent faire peur…
    Mais pas d’inquiétude, si on est préparé au pire, on régit mieux et on évite les conneries…

    N’oubliez pas que vous êtes la pour le plaisir. alors profitez :yahoo:
    certains pistards auront des mauvaises réactions, pardonnez leur… tout le monde n’a pas le même niveau et on a tous été débutants.. on a tous fait une mauvaise manœuvre… vous aurez le temps de le pourfendre au prochain virage ;-) ou celui d’après… Evitez le fuck que vous avez bien envie de lui montrer :unsure: … cela serait couillon de sortir de la piste car il vous manquait une main pour maitriser la voiture :yes:

    Bref amusez vous :yahoo:

     

    #1250
    Didier HuetDidier Huet
    Modérateur

    Bravo à Jeff pour ces conseils détaillés et  complets.

    Que dire de plus ?

    Si vous êtes à deux dans la voiture, demandez à votre passager (co-pilote ?) de vous aider, en surveillant les angles morts et ce qui arrive derrière. Cela vous permettra de bien vous concentrer sur votre pilotage et de ne pas être surpris par ce qui déboule derrière, parfois très vite !

    Pilotez souple, et soyez patient pour effectuer un dépassement : Avant de faire l’intérieur dans un virage, assurez-vous que le rattrapé vous a bien vu et qu’il ne va pas vous fermer la porte ou se rabattre sur vous une fois engagé ! Dans le doute, s’abstenir pour éviter le contact ! On ne fait pas la course, vous doublerez dans la prochaine ligne droite, c’est plus sûr.

    Selon la nature des bords de piste, adaptez votre marge de sécurité pour les freinages en particulier. Si vous roulez au Paul Ricard, pas de souci, les zones de dégagement sont très larges et bitumées, donc vous n’abîmerez rien si vous manquez votre freinage ou sortez un peu trop large d’une courbe. Pour la plupart des autres circuit, où l’on trouve des bacs à gravier derrière les vibreurs, je vous conseille de toujours garder une petite marge. N’allez pas chercher l’extrême limite du point de freinage, on ne fait pas les qualifs d’un GP de F1 ! Une sortie dans le bac à gravier, ça ne fait pas de bien à la voiture ! Vous allez vous retrouver “enlisé”, posé sur le châssis, et des graviers partout dans les pare-chocs, les bas de caisse, les trains roulants ! J’ai vu une fois des graviers passés entre la jante et le pneu sur une voiture sortant du bac à gravier, pas beau à voir :cry:

    Pendant votre session, vous risquez d’entendre des bruits secs, comme si la gomme de vos pneus partait en morceaux et que ces bouts de gomme tapaient dans les intérieurs des ailes. En général, c’est juste la gomme des autres qui traîne sur la piste, se colle sur vos pneus chauds, et se décolle avec la force centrifuge. Pas d’inquiétude donc, si vous avez pris soin de baisser vos pressions de pneus avant de rouler.

    Je remets une couche au sujet des pressions de gonflage : A mon avis le point le plus important pour préserver vos pneus et bien profiter de votre session : Au bout de quelques tours à allure très soutenue, vos pneus vont monter à plus de 60 degrés, voire 80°c même. (Vérifié par mes soins au thermomètre infrarouge en fin de session au Castellet avec mon Cayman en été). Vos pneus vont prendre environ 0,1 bar de pression supplémentaire par tranche de 10°c. Faites le calcul, c’est au minimum 0,5 bar de plus en cours de session.

    Deux possibilités :

    – une seule session de roulage, sans possibilité de repasser par la voie des stands durant la session : dégonfler de 0,5 bars avant de rouler, et chauffer progressivement vos pneus pendant le ou les 2 premiers tours. Pour les tours suivants vous serez à la bonne pression, pour limiter la glisse donc l’usure et avoir un bon grip.

    – Si la session est assez longue et que vous le pouvez, faites vos 2 premiers tours puis sortez en voie des stands pour ajuster à la pression recommandée pour la voiture à chaud, puis retournez rouler.

    Assurance : vérifiez auprès de votre assureur que vous êtes bien couvert pour votre activité sur circuit. En règle générale, du moment que c’est une pratique de loisir, sans chronométrage ou notion de compétition, vous êtes couverts en Responsabilité civile au minimum, voire plus selon votre contrat. Mais prenez le soin de le vérifier avant le jour J. A défaut, les organisateurs proposent parfois des assurances à la journée.

    Un dernier conseil : vérifiez bien vos niveaux et l’état de vos consommables avant le jour J : Plaquettes, liquide de frein, de refroidissement, huile moteur au maxi de la jauge. Et le plein d’essence avant de rejoindre le circuit ! Sur circuit, vous risquez de consommer 25l/100, voire plus ! Selon la durée de la ou des sessions, ça peut descendre vite !

     

    #1393
    Jean-François VERITEWebmaster
    Maître des clés

    La vidéo pour se donner une idée :

    loin d’être une référence car j’ai pas mal de point d’amélioration… mais cela peut donner une idée pour ceux qui n’ont jamais fait de piste

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 3 semaines par Jean-François VERITEWebmaster.
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.